Les affixes

De Elkodico.

Les affixes sont des éléments morphologiques dépendants des mots auxquels ils sont rattachés. Le phénomène linguistique qui les qualifie est nommé l'affixation. L'affixation est l'un des deux procédés morphologiques utilisés pour construire les mots en elko, l'autre étant l'agglutination.


L'elko diffère de sa langue mère : l'urque par le fait de disposer d'affixes. En effet l'urque ne possédait aucun affixe et manquait ainsi cruellement de précision. Pour combler ce besoin sémantique les affixes ont été mis en place et c'est ainsi qu'est né l'elko. Pour faciliter les choses et pour les reconnaître plus facilement, tous les suffixes sont exprimés au moyen de voyelles.

Sommaire

Morphologie des affixes

Les affixes de l'elko sont en fait une simplification de clés dites "clés auxiliaires". Ces clés auxiliaires, présentes dans les derniers temps de l'urque et aux premiers temps de l'elko avaient pour fonction de renseigner sur la nature, la fonction, le genre et le nombre des mots, les clés étaient alors placés aux côtés des mots et liés au moyen de l'apostrophe. Les affixes sont donc l'héritage de ce fonctionnement. Simplifiées avec le temps et réduites à leurs voyelles de corps, les clés auxiliaires ont disparues aujourd'hui, mais l'apostrophe est parfois encore utilisée pour marquer l'affixation.


kal'ram[1] "beau, belle" (version 1.0) → kal'a "beau, belle" (version 1.3) → kala "beau, belle" (version actuelle)


Les affixes
67
Les affixes simples
20
Les affixes cumulés
47
Les préfixes
28
Les préfixes simples
6
Les préfixes cumulés
22
Les infixes
7
Les infixes simples
4
Les infixes cumulés
3
Les suffixes
28
Les suffixes simples
6
Les suffixes cumulés
22
Les profixes
4
Les profixes simples
4
Les profixes cumulés
0

Les affixes simples

Un affixe est dit "simple" s'il se présente sous la forme d'une voyelle unique. Les six voyelles de l'elko peuvent être utilisées pour former les affixes, elles peuvent être placées devant (les préfixes), derrière (les suffixes), au centre (les infixes) ou en place de la lettre W (les profixes). Dans ce dernier cas, les profixes et uniquement dans ce cas, les affixes sont des consonnes et non des voyelles. Toutefois il est à noter qu'il existe une correspondance entre voyelles et consonnes particulières. L'elko compte 22 affixes simples.


Les préfixes
Le genre et le nombre
Les infixes
La comparaison
Les suffixes
La nature et la fonction
Les profixes
L'énonciation
A A-
Le féminin
-A-
L'antonymie
-A
Les adjectifs
Les verbes passifs
Le participe présent
Le génitif
=F
L'altérité
F
E E-
Le masculin
-E-
L'infériorité
-E
Les adverbes
Le gérondif
Le locatif
=TH
Le proximal
TH
I I-
Le pluriel
-I-
La supériorité
-I
Les verbes
Le datif
=J
L'asémant
J
O O-
Le neutre
-O-
L'égalité
-O
Les noms
Les pronoms
Le nominatif
=NJ
Le distal
NJ
U U-
Le singulier
-U-
Inusité
-U
Le ligatif
Les auxiliaires
Les conjonctions
=W
L'indéfini
W
Ė Ė-
Le duel
-Ė-
L'oxymore

Le politif
=H
Le défini
H

Les affixes cumulés

Un affixe est dit "cumulé" s'il se présente sous la forme d'un digramme composé de deux voyelles. Il existe trois types d'affixes cumulés :

Chacune des deux voyelles composant un affixe cumulé porte un nom :

  • L'endofixe : est le nom donné à l'affixe positionné contre la clé.
  • L'exofixe : est le nom donné à l'affixe positionné le plus à l'extérieur.

Typologie des affixes

Les préfixes

On appelle préfixe tout affixe se plaçant à l’avant d’un mot. Au nombre de six (pour les préfixes simples) et de vingt-deux (pour les préfixes cumulés), les préfixes marquent le genre et le nombre.


Les préfixes cumulés sont des préfixes créés à partir des suffixes simples. L'elko compte vingt-deux préfixes cumulés. Seuls les préfixes et les suffixes sont cumulables, les infixes non.


A E I O U Ė
A AAA
Le féminin
AE
Le féminin majoritaire
AI
Le féminin pluriel
AO
inusité
AU
Le féminin singulier

Le féminin duel
E EA
Le masculin majoritaire
EEE
Le masculin
EI
Le masculin pluriel
EO
inusité
EU
Le masculin singulier

Le masculin duel
I IA
inusité
IE
inusité
III
Le pluriel
IO
inusité
IU
inusité

inusité
O OA
inusité
OE
inusité
OI
Le neutre pluriel
OOO
Le neutre
OU
Le neutre singulier

Le neutre duel
U UA
inusité
UE
inusité
UI
Le distributif
UO
inusité
UUU
Le singulier

inusité
Ė ĖA
inusité
ĖE
inusité
ĖI
Le distributif duel
ĖO
inusité
ĖU
inusité
ĖĖĖ
Le duel

Les infixes

On appelle infixe tout affixe se plaçant à l’intérieur d’un mot, après la voyelle de corps. Au nombre de quatre, les infixes marquent des distorsions sémantiques. Ils sont notés sous la forme -V-.


Les suffixes

On appelle suffixe tout affixe se plaçant à la fin d’une clé pour former un mot. Au nombre de six (pour les suffixes simples) et de vingt-deux (pour les suffixes cumulés), les suffixes se présentent uniquement sous la forme de voyelles et permettent de traduire la nature et la fonction des mots. Les suffixes sont l'un des quatre types d'affixes existant en elko avec les préfixes (devant), les infixes (dedans) et les profixes (en place du W).

Les suffixes simples

Au nombre de six, les suffixes simples se présentent tous sous la forme de voyelles uniques :


Remarque : Le suffixe "-o" est facultatif, comme tous les affixes utilisant la voyelle "o". Il est appelé suffixe par défaut : naltano → naltan

les suffixes cumulés

Au nombre de vingt-deux, les suffixes cumulés se présentent tous sous la forme de voyelles doubles, dont la voyelle la plus à droite détermine la catégorie à laquelle appartient le mot :

Les exofixes
Les endofixes
A E I O
A AA
verbe d'état
AE
inusité[2]
AI
verbe passif
AO
adjectif substantivé
E EA
adjectif
EE
adverbe
EI
inusité[3]
EO
adverbe substantivé
I IA
participe présent
IE
gérondif
II
verbe actif
IO
verbe substantivé
O OA
génitif
OE
locatif
OI
datif
OO
nominatif
U UA
péjoratif adjectival
UE
péjoratif adverbial
UI
péjoratif verbal
UO
péjoratif
Ė ĖA
mélioratif adjectival
ĖE
mélioratif adverbial
ĖI
mélioratif verbal
ĖO
possibilité

Les profixes

On appelle profixe, chacun des quatre affixes pouvant se substituer au w. Les profixes sont l'un des quatre types d'affixes existant en elko, avec les préfixes, les suffixes et les infixes. Les profixes sont liés à la situation d'énonciation, c'est-à-dire qu'ils relatifs au moment où l'on parle et apportent des subtilités qui renseignent sur la position du locuteur.

En elko, il existe donc quatre types de profixes que l'on peut regrouper en deux groupes :

Les affixes particuliers

Les circonfixes

Les circonfixes sont des affixes particuliers ayant la particularité de combiner les préfixes et les suffixes. Ils sont utilisés pour former des noms propres et notamment des pseudonymes et des prénoms elko. Par conséquent, ils prennent tous une majuscule. Les préfixes gardent leur valeur générique, les suffixes leur valeur lexicale, ces affixes sont appelés les affixes onomastiques.

Par défaut, les circonfixes utilisent les deux mêmes voyelles. Ainsi les prénoms féminins commencent et finissent par A : Atora ("celle qui est forte"). Les prénoms masculin, quant à eux, commencent et finissent par E : Etore ("celui qui est fort").Enfin, les noms épicènes prennent le circonfixes o-o, mais comme tous les affixes, le "o" peut être omis.


Otoro / Otor / Toro / Tor ("celui où celle qui est fort")

Les circonfixes hétérovocaliques sont parfois utilisés pour personnaliser des noms propres ou donner de la précision et du sens.


Atoro "Celle qui détient la force"

Le topofixe

Le suffixe -ae est un affixe particulier, il se fixe sur les constructions obtenues par agglutination et permettant ainsi de créer des noms propres.


Kingonae La contrée des pierres blanches

Les endofixes

Les endofixes autrefois nommés proxifixes est le nom donné à la voyelle la plus intérieure d'un affixe cumulé. C'est le moins important des deux il peut être sous-entendu.


kalea beaukala beau

Les clés interdites sont néanmoins à la base des interfixes -ė- et -u- formant le mélioratif et le péjoratif.

Les exofixes

L'exofixe autrefois nommé acrofixe est le nom donné à la voyelle la plus extérieure d'un affixe cumulé. C'est le plus important des deux il ne peut être sous-entendu.


kalea beaukala beau

Liens

Notes

  1. C'est la clé RAM (qualité) qui jouait dès lors le rôle de clé auxiliaire et marquait le qualificatif. De cette clé auxiliaire ne rest plus aujourd'hui que la voyelle de corps "a" devenue aujourd'hui le suffixe -a.
  2. Étant donné l'inusité de cet affixe, il est souvent employé en place du topofixe.
  3. Étant donné l'inusité de cet affixe, il est souvent employé en place du politif.
Outils personnels